Yémen-Eternité : le patrimoine culturel à l’épreuve de la guerre

José-Marie Bel est ethnologue et spécialiste du Yémen et de l’Ethiopie. Cette exposition est le fruit de son travail de recherche. Il a sélectionné une série de 150 documents personnels, croquis et photographies qu’il collectionne depuis des années. Il est également co-fondateur de l’Espace Reine de Saba, lieu de l’exposition, dans le quartier de Belleville à Paris.

« Je devais bien un jour aller au Yémen… » J-M Bel

Le Yémen a plusieurs sites et villes inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco. L’auteur de cette exposition a contribué à cette reconnaissance.

Un espace intime, où l’on observe des objets précieux : des bijoux en argent, des encensoirs, des aquarelles ainsi que des photos de voyages. Suspendues au plafond, des tenues yéménites traditionnelles. Des musiques khaleeji en fond. Une immersion totale pour le spectateur. Certaines oeuvres présentes à l’Espace Reine de Saba ont également été exposées à l’Institut du Monde Arabe, ou encore au Musée de l’Homme.


Photographie prise à Sanaa par Maria Turchenkova / Coran datant du XVIIIème siècle appartenant à la ville de Harar. On y compte 250 pages manuscrites.

Le Yémen est un pays qui se distingue par son histoire, ses coutumes variées ainsi que par ses architectures uniques au monde. Un peuple sédentaire parmi lequel règne une pluralité religieuse.

Mais aujourd’hui, le Yémen rime avec guerre, famine et bombardements. Un conflit qui pénalise sa population depuis des années dans leurs différentes obédiences religieuses : sunnite et chiite. Le Yémen fait face à la plus grande crise humanitaire actuelle mais reste un pays qui fascine par sa culture ancestrale et unique au monde. La région est par ailleurs l’épicentre de la culture islamique.

Un pays au fondement même de la culture arabe

Le conflit actuel ne permet pas de se rendre au Yémen et cette exposition est un moyen de découvrir ce pays à Paris sans même se déplacer. A l’Espace Reine de Saba on trouve également du miel de Yémen, de l’encens et des épices. Une bibliothèque se trouve aussi a disposition pour les amoureux de lecture. En bref, une exposition qui permet de faire découvrir une autre facette du Yémen, que l’on ne connaît qu’à travers la guerre et la famine. Une manière de découvrir un pays, bien au delà des préjugés.

Inès Zordane

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*