La Syrie sort de son silence et promet à Israël de nouvelles surprises

Abdelbari Atwan

La destruction d’un F-16 israélien par les défenses aériennes syriennes samedi dernier marque la fin d’une époque

Rai Al Youm – Mercredi 14 février

Par Abdelbari Atwan

La destruction de l’avion F16 israélien a été la plus importante victoire du gouvernement syrien depuis 36 ans pour beaucoup d’observateurs. Il n’a donc rien d’étonnant à ce qu’on ait assisté dans la capitale syrienne à des célébrations sans précédent aux niveau populaire et officiel, malgré que la guerre ne soit pas encore totalement finie dans le pays.

Pourquoi la Syrie a-t-elle confié cette mission au troisième homme du Ministère des affaires étrangères ?

Le Président Bachar Al Assad n’a pas fait de discours à cette occasion, ni aucune déclaration. Les dirigeants dans la capitale syrienne ont fait preuve d’un sang-froid extrême, confiant la mission de parler de cet événement historique à Ayman Sawsane, assistant du Ministre des affaires étrangères.

M. Sawsane occupe le troisième ou quatrième rang dans la hiérarchie du Ministère des affaires étrangères syrien. Il est apparu dans une conférence de presse pour faire passer le message suivant aux Israéliens et à leurs alliés américains : « L’agresseur aura de grosses surprises s’il pense que la guerre d’usure qu’a connue la Syrie pendant des années l’a rendue incapable de faire face aux attaques. Si Dieu le veut, ils auront des surprises plus grandes à chaque fois qu’ils tenteront de s’en prendre à la Syrie ».

Quelles seront ces surprises ?

Il est normal que M. Sawsane ne dévoile pas la nature de ces surprises car ce sont des secrets militaires. Il est toutefois possible de déduire à travers ses mots et la confiance qu’il a montrée l’existence d’autres missiles, peut-être plus perfectionnés, pouvant être utilisés pour intercepter des avions israéliens du même modèle, que ce soit dans l’espace aérien de la Syrie ou de la Palestine occupée.

L’armée de l’air israélienne compte 300 avions F-16 dans son arsenal et la destruction de l’un d’eux ne signifie peut-être pas grand chose pour les analystes militaires non-israéliens, dont les chaînes et journaux arabes appartenant à l’autre camps ont relayé les paroles. Mais ce n’est pas le cas pour l’opinion publique israélienne, qui pensait que la supériorité aérienne de son armée lui garantissait une « sécurité » éternelle.

Peut-on comparer la destruction de l’avion fantôme américain durant la guerre du Kosovo et celle de l’avion israélien F-16 moins perfectionné ?

Durant la guerre du Kosovo, les défenses aériennes serbes ont réussi à détruire un avion fantôme américain F-117, le plus perfectionné dans l’arsenal des Etats-Unis et indétectable par les radars traditionnels. Cet événement n’a eu aucun impact au niveau du gouvernement et du peuple américains car ils possèdent des milliers d’avions de différents modèles et tailles dans leur arsenal, cet avion n’a pas été détruit à l’intérieur de l’espace aérien américain comme le F-16 israélien, et les Etats-Unis sont une grande puissance qui n’avait aucun concurrent à l’époque.

Nous ne contestons pas la puissance de l’armée de l’air israélienne, équipée d’avions américains modernes, mais nous remettons en cause la supériorité aérienne israélienne dans la région et pas seulement au-dessus de la Syrie. Le compte à rebours de son effritement a commencé, ce qui a fait chuter la barrière mentale présente depuis octobre 1973 et marque la fin de l’époque de la dissuasion. Une nouvelle époque s’ouvre avec l’émergence d’une Syrie plus moderne et solide au milieu des décombres.

Les défenses qui ont détruit le F-16 demeurent intactes et bien cachées

Les déclarations des généraux israéliens au sujet de la destruction de la moitié des défenses aériennes syriennes lors des raids suivants ont pour but de désinformer et de limiter la terreur qui s’est emparée des Israéliens après la destruction du F-16, l’ouverture des refuges et la fermeture de l’aéroport de Tel Aviv pendant plusieurs heures. Il suffit de rappeler que la plupart de ces défenses sont vieilles et inutiles, et qu’elles n’ont pas intercepté un seul avion durant 63 ans, même si nous doutons beaucoup de la véracité de ces déclarations israéliennes. Les défenses qui ont détruit le F-16 demeurent intactes et bien cachées. Elles montreront leur nez en temps voulu, peut-être pour faire face aux prochains raids israéliens.

Sept F-16 ont attaqué la Syrie samedi dernier au matin. Les Israéliens eux-mêmes ont reconnu que l’un d’entre eux avait été abattu et un autre avait été touché. Il s’agit de pertes lourdes en comparaison avec les raids israéliens précédents et il faut rappeler que quatre missiles sur cinq ont été interceptés deux jours avant ce dernier raid.

La Russie a choqué Israël en confirmant le droit des Syriens à se défendre et à s’opposer à tout avion violant leur espace aérien. Cette position russe constitue un message fort adressé aux Israéliens les avertissant contre toute nouvelle agression similaire. La fourniture par les Russes de missiles S-300 à la Syrie et la présence de missiles S-400 dans les bases aériennes russes de Houmaymim ont mis de facto fin à la supériorité aérienne israélienne depuis 2015.

Nous n’écartons pas non plus le fait que la Syrie, l’Iran et peut-être le Hezbollah aient doté les anciens missiles russes de technologies modernes, avec l’aide des Russes eux-mêmes ou d’autres pays comme la Corée du Nord. La plupart des missiles balistiques iraniens modernes sont le fruit d’une technologie russe et on peut dire la même chose des missiles de la Corée du Nord. Sinon comment expliquer que les vieux missiles Sam-5 puissent poursuivre un F-16 jusqu’en Palestine occupée et le détruire sans être interceptés par le « dôme de fer » israélien ?

Il y a fort à parier que ces surprises seront réjouissantes

Les déclarations de M. Sawsane et les surprises qu’il a promises doivent être prises au sérieux. Si l’armée arabe syrienne en a surpris beaucoup en tenant plus de sept ans, l’Iran a pesé de tout son poids militaire et financier pour soutenir l’Etat syrien, la Russie a sacrifié plusieurs de ses généraux et de ses soldats pour faire échouer les tentatives de changement de régime, alors tout est possible et il y a fort à parier que ces surprises seront réjouissantes.

Nous avons bien le droit d’être optimistes et de réagir après une victoire arabe, même si elle est modeste pour certains, face à l’arrogance israélienne. Nous croyons en les mondes arabe et musulman, en leur potentiel et leur glorieux héritage. C’est pourquoi nous parions sur leur réveil pour faire face à tous les défis et complots… Est-ce si exagéré ?

Lien vers l’article original

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*