Le Qatar pose une condition pour mettre fin au différend avec l’Arabie saoudite

Tamim, l'émir du Qatar

The New Khalij – Vendredi 8 mars 2019

Une source informée a déclaré que le Qatar avait donné son accord pour régler son différend avec l’Arabie saoudite à condition que la réconciliation soit bilatérale, sans les Emirats arabes unis.

D’après l’agence iranienne Tasnim, le Qatar a exprimé ce désir à travers un message adressé au Koweït, qui joue le rôle d’intermédiaire pour mettre fin à la crise du Golfe qui aura bientôt deux ans.

La source, dont l’identité n’a pas été mentionnée par l’agence, a affirmé que l’Arabie saoudite voulait aussi mettre fin à son différend avec le Qatar, mais qu’elle ne pouvait pas écarter les Emirats d’une solution future à la crise.

L’Arabie saoudite, les Emirats, le Bahreïn et l’Egypte ont rompu leurs relations avec le Qatar le 5 juin 2017, l’accusant de « soutenir le terrorisme ». Doha nie ces accusations, répondant que le blocus est une tentative pour le priver de sa souveraineté nationale.

Les Etats du blocus demandent à Doha de baisser le niveau de ses liens diplomatiques avec l’Iran, de fermer la base militaire turque qu’il abrite, d’arrêter la coopération militaire avec la Turquie, de fermer la chaîne Al-Jazeera et de livrer les personnes accusés de terrorisme, ce que le Qatar considère comme une intrusion dans ses affaires internes.

Lien vers l’article original

Avatar
A propos de Sami Mebtoul 192 Articles
Fondateur d'Actuarabe, traducteur assermenté, professeur de langue arabe

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*