La Choura donne son accord à 117 voix pour la saoudisation des universités avec les diplômés des hautes études

Le conseil de la Choura saoudien

Okaz – Vendredi 8 février 2018

Par Mohammed Mekki

Le journal Okaz avait révélé l’intention du parlementaire Said Qasem Al-Khalidi Al-Maliki de présenter une recommandation au conseil de la Choura pour remplacer progressivement les contractuels par des diplômés saoudiens et il apprend aujourd’hui que cette recommandation a obtenu le vote de 117 membres. Al-Maliki a déclaré que les qualifications des diplômés envoyés à l’étranger et leurs niveaux scientifiques étaient parmi les meilleurs. Leurs compétences garantiront d’après lui un meilleur niveau aux futurs diplômés : « Commençons la saoudisation par le haut…Nous avons des diplômés qui ont étudié à l’étranger. L’emploi de jeunes saoudiens qualifiés permettra de limiter le chômage et nous fera avancer vers la réalisation des objectifs de la Vision 2030 ».

Al-Maliki a révélé à Okaz que sa recommandation présentée avec le député Sultan Al Fareh demandait au Ministre de l’enseignement d’étudier la mise en place d’un instrument permettant d’embaucher les Saoudiens diplômés des hautes études, en coordination avec les universités et les parties concernées, au lieu de recruter à l’étranger. Cette recommandation a obtenu 117 voix du conseil de la Choura (le parlement saoudien).

Il a ajouté qu’elle était justifiée par l’existence de citoyens saoudiens ayant obtenu des diplômes élevés dans différentes spécialités scientifiques. Cela va aider à la saoudisation des universités, sans compter que de nombreux postes sont à prendre dans les universités gouvernementales, actuellement occupés par des contractuels étrangers, notamment dans les nouvelles universités, les départements féminins et les programmes d’année préparatoire. Al-Maliki a évoqué la lenteur des départements scientifiques des universités saoudiennes pour attirer les compétences et saoudiser, sans oublier le faible nombre de postes officiels octroyés aux départements scientifiques pouvant être offerts aux Saoudiens. Il a ajouté : « On pourra ouvrir des postes aux diplômés de master et aux docteurs dans le futur ».

Il faut rappeler que Okaz avait publié le 5 mars 2018 un rapport intitulé « Un membre de la Choura demande la saoudisation des universités en accord avec la Vision 2030 ».

Lien vers l’article original 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*