Kim Jong Un, un modèle pour le monde arabe

Kim Jong Un, Corée du Nord

L’éditorial du journal en ligne Rai Al Youm exprime son soutien au leader nord-coréen face à l’arrogance américaine

Rai Al Youm, 29 novembre 2017

Pourquoi nous ne cachons pas notre admiration pour la Corée du Nord et son leader, Kim Jong Un ? Pourquoi nous considérons que la proclamation de son pays comme puissance nucléaire possédant des missiles balistiques fait trembler les Etats-Unis ? Que signifie son nouveau missile pouvant atteindre New York et Los Angeles ?

Nous avons écrit plus d’une fois ici sur la Corée du Nord et ses essais balistiques et nucléaires, car nous étions admiratifs devant ses capacités militaires et sa détermination à ne pas s’incliner devant le chantage américain. Nous recommençons aujourd’hui mais avec plus d’admiration après l’annonce mercredi, par le biais du leader Kim Jong Un, que la Corée du Nord devenait une puissance nucléaire suite à un essai de missile balistique capable de frapper toutes les villes américaines.

Opposition à l’hégémonie américaine

Notre admiration ne vient pas d’un amour pour cet Etat géographiquement petit, victime d’un embargo américain et occidental injuste, mais de notre opposition à l’hégémonie américaine provocatrice et adepte du chantage. Cette dernière interprète le traité de non-prolifération des armes nucléaires à sa manière, qui va dans le sens de la supériorité militaire israélienne dans notre région du Moyen-Orient.

Le missile intercontinental Hwasung-15 peut porter des ogives traditionnelles ou nucléaires. Des experts disent que sa portée est de 13 000 kilomètres, ce qui en fait le missile à la plus longue portée dans l’arsenal nucléaire nord-coréen (…).

Un défi lancé au Président américain

Cette annonce surprise qui a choqué l’Amérique et ses alliés à l’Est de l’Asie, la Corée du Sud et le Japon, peut être interprétée comme un défi lancé au Président américain Donald Trump, une réponse rapide et concrète à ses menaces en l’air et une tentative de renouer le dialogue avec le gouvernement américain en position de force. Les essais nucléaires et balistiques sont maintenant arrivés à leur terme et l’Amérique doit reconnaître la Corée du Nord comme un Etat nucléaire. Elle doit négocier avec elle sur ces bases pour parvenir à la fin de l’embargo, la diminution des tensions et l’éloignement du spectre de la guerre.

Il est peut-être trop tôt pour connaître la réponse américaine officielle à ce développement sans précédent à cause du décalage horaire et de l’ampleur du choc. Mais il est sûr que la Corée du Nord possède désormais une force de dissuasion stratégique, qui la renforce dans les négociations, si l’administration américaine se soumet et décide d’accepter le dialogue sans conditions préalables.

Un modèle de ténacité, de résistance et de dignité

Le Président de la Corée du Nord mérite l’admiration et le respect, surtout de nous au Moyen-Orient. Nous qui avons souffert de l’arrogance américaine et ses complots destinés à déclencher des guerres et des troubles dans nos pays, en soutien à l’occupation israélienne raciste et fasciste.

Kim Jong Un, le leader de la Corée du Nord, est un modèle de ténacité, de résistance et de dignité pour les Arabes qui se prosternent aux pieds de l’Amérique. Il leur a montré qu’il fallait croire aux forces des peuples, qui peuvent obtenir la victoire s’ils en ont la volonté et la méritent.

La Corée du Nord est la grande puissance des déshérités aux quatre coins du monde, un roc sur lequel se brisent l’arrogance et le chantage de l’Amérique. Nous disons cela en ayant mal au cœur pour notre monde arabe et sa situation humiliante, résultant de la soumission de ses dirigeants et de la plupart de ses peuples.

Lien vers l’article original

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*