Al-Walid Ben Talal refuse d’avouer et propose de faire un don

Le milliardaire saoudien Al-Walid Ben Talal

Les informations sont contradictoires au sujet de son transfert du Ritz à une prison de haute sécurité

Al-Quds Al-Arabi – Riyad

Un haut responsable saoudien a révélé hier que le prince Al-Walid Ben Talal, arrêté il y a deux mois dans le cadre de la campagne anti-corruption, a proposé « de faire un don » au gouvernement saoudien sans reconnaître avoir commis des erreurs. Al-Walid Ben Talal a proposé de choisir lui-même les biens offerts mais le responsable a ajouté que le gouvernement avait refusé ces conditions.

La source a déclaré que le prince négociait un arrangement avec les autorités mais que les parties n’étaient pas tombées d’accord sur les conditions de cet accord. Al-Walid Ben Talal a proposé un montant inférieur à celui demandé et pour lequel le procureur général n’a toujours pas donné son accord.

Le Daily Mail britannique a déclaré que les autorités saoudiennes avait transféré le prince milliardaire Al-Walid Ben Talal de l’hôtel Ritz-Carlton, où il était incarcéré, à la prison de haute sécurité d’Al-Haïr suite à son refus d’obtempérer. Le journal a écrit que « l’état du prince s’empire après son transfert de l’hôtel à la prison de haute sécurité d’Al-Haïr la semaine dernière ».

Il y a quelques semaines, le Wall Street Journal avait indiqué qu’Al-Walid avait refusé le  règlement proposé par le Prince héritier d’Arabie saoudite en échange de plusieurs milliards et d’une grande partie de la Kingdom Holding Company.

Al-Walid Ben Talal a été arrêté au début du mois de novembre avec des dizaines d’hommes appartenant à l’élite politique et économique du pays dans le cadre d’une campagne anti-corruption. Les autorités saoudiennes l’ont détenu au luxueux hôtel Ritz-Carlton de la capitale Riyad et tentent actuellement de trouver des accords avec les détenus.

Lie vers l’article original

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*