Abbas et Haniyeh unis face à la décision de Trump sur Jérusalem

Le Président Abbas et Ismael Haniyeh

Arabi 21 – Ramallah – lundi 4 décembre

Le chef du bureau politique du Hamas, Ismaël Haniyeh, et le Président palestinien, Mahmoud Abbas, ont abordé dimanche soir « la gravité et les conséquences des intentions américaines envers Jérusalem, ainsi que la nécessité de renforcer l’unité palestinienne pour y faire face ». Ils ont invité les Palestiniens à manifester partout mercredi prochain afin d’exprimer leur colère et leur refus de cette décision américaine.

Voilà ce qu’il s’est dit durant cet appel téléphonique entre Haniyeh et le Président Abbas, d’après un communiqué du bureau du chef du Hamas.

D’après ce communiqué, « la gravité des intentions américaines envers Jérusalem et leurs conséquences ont été abordées en profondeur durant l’entretien téléphonique, ainsi que la nécessité de renforcer l’unité palestinienne face à ce défi et d’avancer rapidement sur le chemin de la réconciliation ».

Les deux parties ont insisté sur la nécessité « d’avancer rapidement sur le plan de la réconciliation et de l’unité nationale, ainsi que de faire tout leur possible au niveau médiatique pour Jérusalem et les causes nationales, tout en mettant fin aux tensions et attaques internes par médias interposés ».

Depuis environ deux mois, l’Egypte tente de mettre un terme à la division actuelle et un accord a été signé entre le Fatah et le Hamas, le 12 octobre dernier au Caire. Cet accord prévoit que le gouvernement palestinien exerce également son autorité sur la Bande de Gaza.

Haniyeh a déclaré durant l’entretien que « les orientations américaines au sujet de Jérusalem sont très graves et exigent que tous les Palestiniens s’unissent pour s’y opposer ».

Dans ce même communiqué, le Président Abbas confirme la gravité des « orientations américaines », indiquant qu’il prendra des décisions importantes si le Président américain décide de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël.

Des responsables américains ont déclaré avant-hier que le Président américain Donald Trump avait l’intention de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël lors d’une déclaration mercredi prochain, d’après l’agence américaine Associated Press.

Trump a promis durant sa campagne électorale fin 2016 de transférer l’ambassade américaine à Jérusalem. Il a répété à maintes reprises qu’il s’agissait seulement d’ « une question de temps ».

Au début du mois de juin dernier, Trump a signé un document retardant de six mois le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem.

Israël a occupé Jérusalem Est en 1967, avant d’annoncer son annexion à Jérusalem Ouest, considérant cette ville comme sa « capitale unifiée et éternelle », ce que refuse de reconnaître la communauté internationale.

De leur côté, les Palestiniens veulent faire de Jérusalem Est la capitale de leur futur Etat.

Avatar
A propos de Sami Mebtoul 197 Articles
Fondateur d'Actuarabe, traducteur assermenté, professeur agrégé d'arabe